Nos conseils pour réussir vos rencontres

Parce qu’Affiny veut vous aider à mettre toutes les chances de votre côté, nous sommes là pour vous accompagner en vous proposant des analyses et conseils sur le sujet qui vous intéresse : la rencontre.

Article 31

Le bon moment pour se rencontrer

Pour aimer, et pour déjà rencontrer quelqu'un, nous devrons être disponibles. Si nous avons des soucis, si nous sommes contrariés, si nous sommes fatigués, nous ne serons pas ouverts à l'autre, et certainement pas d'humeur à nous laisser "déranger" par les tangos du cœur. Car aimer bouscule, et nous ne sommes pas toujours disposés à l'être...

Le bon moment

Le bon moment, donc, pour se rencontrer, serait quand – enfin !- on a du temps, pas trop de travail et pas vraiment de projets, quand on se sent bien, quand on a confiance en soi et que l'on est prêt à s'abandonner, quand on est de bonne humeur, bien dans sa tête et bien dans son corps, débordant d'envies et d'énergie, plein d'audace et de courage... Bref, un état idéal dans lequel il est quasi impossible de s'installer, le quotidien et ses aléas se chargeant de troubler cette sérénité tant espérée.

Ce n'est jamais le moment

Or, les rencontres que nous avons faites, que nous faisons encore, s'inscrivent rarement dans les lignes d'un tel programme. Au contraire. Ce qui s'entend le plus souvent, ce qui se dit à l'heure de la rencontre est généralement " ça tombe mal», " comme si j'avais le temps», "je ne peux pas tout gérer à la fois"... Autant de façons d'exprimer son désarroi et de protester contre ce qui est en train de nous tomber dessus : la rencontre d'avec quelqu'un qui ne nous laisse pas indifférent, quand justement ce n'est pas le moment !

Autre chose à faire et à penser !

Et pourquoi n'est-ce pas le moment ? Quand on rêve d'amour depuis déjà trop longtemps... Ce n'est pas le moment parce qu'on est en train de déménager, qu'on vient juste de trouver un travail ou d'en changer, qu'il y aura un temps d'adaptation et de nouvelles responsabilités à assumer. Parce que l'on sort d'une histoire et que l'on voudrait d'abord tourner cette page, parce que l'on va bientôt quitter la région ou le pays, et que ce serait absurde de commencer une histoire maintenant. Parce qu'on a autre chose à faire et à penser !

Débordé par les événements

Et c'est bien parce que l'on avait d'autres chats à fouetter, que cette déferlante d'émotions a pu nous envahir. C'est, justement, parce que notre esprit était monopolisé que des défenses en nous sont tombées, que nous nous sommes laissé surprendre. S'ouvrir à l'autre exige de renoncer à une certaine maîtrise, au contrôle absolu de sa vie. Un renoncement auquel nous consentons intellectuellement, mais qui est souvent difficile à mettre en application. Auquel nous disposent ces périodes particulièrement intenses.

Le moment de la surprise

Et l'on s'aperçoit, une fois pris dans la tourmente, que tout se mène très bien de front. Qu'au lieu de nous disperser, cette collusion d'événements nous aide à mieux les assumer. Que l'on est davantage disposé à rencontrer l'amour, et à s'ouvrir à lui, quand on cesse de l'attendre et de s'y préparer. Le bon moment pour faire une rencontre, tel que nous le fantasmons, est celui où nous tiendrions fermement les rênes de notre vie. Quand le meilleur moment s'avèrera être, après-coup, celui qui s'est imposé à nous et a tout chamboulé.
– par Sophie Cadalen

Rencontrez votre moitié,
pas votre double

  • Répondez gratuitement au Test Meetic Affinity.
  • Découvrez des profils en affinité avec vous.
  • Lancez-vous et… laissez la magie opérer !

Aide en ligne

Trouvez toutes les réponses
à vos questions :